Écrire Argentine. Homicide du dirigeant indigène Cristian Ferreyra

AU 341/11, AMR 13/006/2011, 22 novembre 2011 Cristian Ferreyra, un dirigeant indigène, a été tué par deux gardes de sécurité travaillant pour un propriétaire terrien. Il était membre de la communauté indigène lule vilela. Cette communauté est la cible d’actes d’intimidation en raison de l’action qu’elle mène afin de défendre ses terres ancestrales, menacées par la déforestation. Mercredi 16 novembre, Cristian Ferreyra et son beau-frère, Darío Godoy, sont allés demander des comptes à homme qui clôturait une section de ce que leur communauté considère comme ses terres ancestrales. Plus tard, ils se sont rendus au domicile de Cristian Ferreyra, dans la communauté de San Antonio (province de Santiago del Estero). Deux hommes armés se sont approchés de la maison et leur ont ordonné de sortir dans la cour. Alors qu’ils s’exécutaient, un des hommes armés a tiré sur Cristian Ferreyra, qui a succombé à ses blessures alors qu’il était en route pour l’hôpital. Darío Godoy a quant à lui été touché aux jambes et se trouve toujours à l’hôpital. Des membres de la communauté lule vilela affirment que les deux hommes armés travaillaient pour un propriétaire terrien de la province voisine de Santa Fe, qui souhaite étendre ses cultures de soja à ces terrains. La communauté soutient qu’il s’agit de ses terres ancestrales et qu’elles sont essentielles à sa survie. Elle déclare également que d’importantes réserves d’eau, vitales pour leurs animaux, sont présentes sur ce terrain. Quatre personnes ont été arrêtées, y compris l’homme identifié (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse