Écrire Myanmar. Des prisonniers risquent d’être maltraités

Action complémentaire sur l’AU 322/11, ASA MDE 16/008/2011, 25 novembre 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 6 JANVIER 2012 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Les 15 prisonniers politiques – exclusivement des hommes – qui ont entamé une grève de la faim le 26 octobre à la prison d’Insein ont mis fin à leur protestation le 7 novembre sans avoir atteint leurs objectifs. Selon des informations récentes, nombre d’entre eux ont été privés d’eau potable pendant au moins une partie de leur grève. Six prisonniers politiques qui se trouvaient à l’infirmerie de la prison d’Insein ont entamé une nouvelle grève de la faim le 10 novembre. Ces personnes réclament de meilleurs soins médicaux et les mêmes droits à des réductions de peine que les condamnés de droit commun. Amnesty International ignore si les deux grévistes de la faim hospitalisés le 1er novembre ont été approvisionnés en eau potable. Les huit qui ont été transférés le 29 octobre dans des cellules pour chien ont tous été renvoyés dans leurs cellules habituelles avant le 7 novembre. L’un des protestataires actuels, Ko Aung Cho Oo (alias Yunaut), a également participé à la grève de la faim qui a débuté le 26 octobre. L’organisation ne sait pas s’il s’agit de l’un des deux grévistes précédemment hospitalisés. DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS CI-APRÈS, en anglais, en birman ou dans votre propre langue : ? demandez aux autorités birmanes de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir