Écrire Francisco Velasco Hernández (h)

AMR 41/053/2007 - AU 226/07 Velasco Hernández a engagé une action contre deux civils et trois membres de la police judiciaire de l’État qui l’auraient agressé dans la ville d’Oaxaca. Il a subi a plusieurs reprises des manœuvres d’intimidation et des menaces de mort. Le gouvernement fédéral et celui de l’État ont accepté de le protéger, mais il a de nouveau été menacé le 27 août. Il avait été arrêté le 13 janvier dans la ville d’Oaxaca par trois membres de la police judiciaire de l’État qui l’ont apparemment battu dans la rue avant de l’obliger à monter dans leur voiture. Il a indiqué à Amnesty International avoir été conduit en un lieu isolé, sous un pont, où les trois officiers l’ont de nouveau frappé. Ils ont été rejoints par deux civils, qui l’ont également battu et agressé sexuellement. Ils l’ont ensuite emmené à la Procuraduría General de Justicia del Estado (PGJE, le bureau du procureur général de l’État) en le battant et en menaçant de le tuer. Au cours de son interrogatoire par le procureur, on l’aurait giflé au visage et on lui aurait donné des coups de genoux dans le bas-ventre afin de l’obliger à avouer le vol d’une voiture et d’autres infractions. On l’aurait également forcé à signer une déclaration qu’il n’a pas été autorisé à lire. Il a été inculpé de tentative de chantage, de coups et blessures et de rébellion lors de l’arrestation, puis placé en détention provisoire. Un médecin est venu le voir en prison afin d’examiner ses blessures et de constater les traces de torture. Francisco Velasco Hernández a été (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.