Écrire Mexique. La défenseure des droits humains Norma Esther Andrade victime de coups de feu.

AU 349/11, AMR 41/080/2011, 5 décembre 2011 Le 2 décembre dernier, la défenseure des droits humains Norma Esther Andrade a été la cible de coups de feu tirés par un inconnu devant son domicile, dans l’État de Chihuahua (nord du Mexique). Sa sécurité, ainsi que celle de sa famille et de ses collègues, suscite de vives inquiétudes. Norma Esther Andrade est la co-fondatrice de l’organisation Puissent nos filles rentrer à la maison (NHRC). Dans l’après-midi du 2 décembre, elle est sortie de son domicile situé dans le quartier d’Infonavit Solidaridad, à Ciudad Juarez. Alors qu’elle se dirigeait vers sa voiture, un inconnu s’est approché. Elle a proposé de lui donner ses clés et son portefeuille mais l’homme n’a rien dit et lui a tiré dessus à plusieurs reprises avant de s’enfuir. Grièvement blessée, elle a été transportée à l’hôpital où elle se trouve actuellement ; son état est stable. Plus tôt dans la matinée, les membres du personnel de l’école où travaille Norma Esther Andrade ont signalé avoir reçu un appel anonyme ; l’interlocuteur a demandé si cette dernière était là et à quelle heure elle arrivait mais ils ont refusé de lui répondre. Avant de raccrocher, il a ajouté : « Nous l’attendrons devant l’école ». Norma Esther Andrade, qui travaille également pour le NHRC, et sa famille ont été menacées à plusieurs reprises depuis juin 2002. Le 30 septembre 2011, sa fille Malú García Andrade, directrice du NHRC, a porté plainte auprès des autorités fédérales après avoir été menacée par téléphone ; son interlocuteur lui avait (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse