Écrire Plusieurs condamnations à mort confirmées au Soudan

Action complémentaire sur l’AU 226/10, AFR 54/037/2011, 6 décembre 2011 Sept personnes emprisonnées dans le Darfour septentrional (Soudan) ont vu leurs condamnations à mort confirmées le 29 novembre. Deux d’entre elles avaient moins de 18 ans au moment des faits qui leur sont reprochés. Ces sept prisonniers font partie du groupe de 10 personnes jugées en octobre 2010 par un tribunal pénal spécialisé du Darfour méridional pour un vol de voiture avec violences commis en mai 2010. Au total, 11 personnes soupçonnées d’appartenir au Mouvement pour la justice et l’égalité (MJE), un groupe armé d’opposition opérant dans le Darfour, ont été jugées à la suite de cette agression. Une a été relaxée et trois mineurs se sont vu infliger des peines d’emprisonnement. La Cour suprême, qui siège à Khartoum, a ordonné la tenue d’un nouveau procès pour les mineurs mis en cause. Pourtant, le 29 novembre, un tribunal pénal spécialisé du Darfour septentrional a confirmé les peines capitales prononcées contre les sept personnes condamnées en vertu de la Loi contre le terrorisme et du Code pénal soudanais. Un avocat d’El Fasher, la capitale de l’État du Darfour septentrional, a interjeté appel devant la Cour suprême le 4 décembre. Les sept personnes condamnées à mort sont Abdelgasim Abdallah Abubaker, Mohamed Adam Eisa, Adam Altoum Adam, Alsadig Abbakar Yahya, Hassan Ishag Abdallah, Abdelrazig Daoud Abdessed et Ibrahim Shareef Youssif. Abdelrazig Daoud Abdessed et Ibrahim Shareef Youssif étaient, semble-t-il, âgés respectivement de 15 et (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir