Écrire Inde. Un médecin, Dr V Pugazhendhi, menacé pour avoir averti des dangers des radiations

AU 350/11, ASA 20/049/2011, 6 décembre 2011 Le Dr V Pugazhendhi, médecin de proximité dans l’État du Tamil Nadu, dans le sud de l’Inde, a averti la population que les radiations des installations nucléaires sont dangereuses pour la santé ; pour cela, il risque d’être placé en détention sans inculpation ni jugement et fait l’objet de menaces à mort adressées par la police. Dans la soirée du 1er décembre, V Pugazhendhi a été convoqué par la police au poste de Puduppattinam, une ville située dans l’État du Tamil Nadu, à 50 kilomètres de Chennai. Les policiers l’ont informé qu’ils enquêtaient sur une plainte déposée à son encontre émanant du président d’une assemblée locale élue. Ce dernier s’est plaint auprès de la police que V Pugazhendhi avait menacé de le tuer s’il ne se joignait pas aux manifestations actuelles contre les installations nucléaires au Tamil Nadu. Lorsque V Pugazhendhi a nié ces allégations, la police lui a dit sans ménagements que s’il continuait à attirer l’attention sur les effets négatifs des radiations sur la santé de la population locale, il serait soit tué lors d’une rencontre organisée avec la police, soit placé en détention pendant un an en vertu de la Loi relative à la sécurité nationale. Plusieurs centrales et installations nucléaires ont été construites à Kalpakkam, près de Puduppattinam, et depuis plus de 20 ans, V Pugazhendhi met en évidence les éventuels effets nocifs des radiations sur la santé de la population locale, victime de marginalisation. Ses études révèlent une plus forte prévalence (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse