Écrire Bahrein. Report au 9 janvier d’une décision concernant une exécution

Action complémentaire sur l’AU 122/11, MDE 11/064/2011, 8 décembre 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 19 JANVIER 2012. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Les condamnations à mort prononcées à l’encontre de deux hommes par un tribunal militaire bahreïnite feront finalement l’objet d’une décision en janvier. Amnesty International demande que ces personnes ne soient pas exécutées et soient rejugées par un tribunal civil. Ali Abdullah Hassan al Sankis et Abdulaziz Abdulridha Ibrahim Hussain ont été condamnés à mort le 28 avril 2011 par le Tribunal de première instance pour la sûreté nationale, une juridiction militaire, alors qu’ils sont civils. Ils ont été déclarés coupables des homicides de deux policiers, commis lors des manifestations antigouvernementales de mars 2011. Ils ont interjeté appel mais la Cour d’appel pour la sûreté nationale a confirmé leurs peines le 22 mai, tout en commuant celles des deux autres hommes reconnus coupables dans le cadre de la même affaire. Les peines capitales prononcées à l’encontre d’Ali Abdullah Hassan al Sankis et Abdulaziz Abdulridha Ibrahim Hussain ont été soumises à la Cour de cassation pour réexamen. Le 28 novembre, l’avocat des deux hommes a demandé à cette juridiction d’ordonner la tenue d’un nouveau procès sur la base des allégations selon lesquelles toutes les personnes détenues à la suite des manifestations de février et mars se sont vu fréquemment infliger des actes de torture ou d’autres mauvais (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.