Écrire Soudan. Un poète, Abdelmoniem Rahama, toujours détenu au secret

Action complémentaire sur l’AU 279/11, AFR 54/039/2011, 8 décembre 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 19 JANVIER 2012. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Abdelmoniem Rahama, militant et poète soudanais, est toujours détenu au secret. Il n’a pas pu consulter d’avocat et sa famille ignore où il se trouve. Il risque d’être victime de torture et d’autres mauvais traitements. Abdelmoniem Rahama, arrêté le 2 septembre, a été vu aux mains du Service national de la sûreté et du renseignement à Ed Damazin, dans l’État du Nil bleu (Soudan). Il aurait été jugé par un tribunal militaire et condamné à mort en novembre à Sinja, dans l’État de Sennar, aux côtés de 18 membres présumés du Mouvement populaire de libération du Soudan-Nord (MPLS-Nord). Cependant, on ignore de quels chefs il a été reconnu coupable. Abdelmoniem Rahama est très engagé dans la vie politique et artistique soudanaise. Il a été nommé en 2010 conseiller du gouvernement pour les affaires culturelles dans l’État du Nil bleu. Il est directeur administratif du quotidien Ajrass al Hurriya, dont il est le cofondateur. Ce journal a été interdit par les autorités le 8 juillet. Abdelmoniem Rahama a par ailleurs été, dans les années 1980, membre actif de l’Union des écrivains soudanais. Il a également présidé Sudana, une organisation encourageant l’art et la littérature des groupes marginalisés du Soudan. Entre 2003 et 2005, il était à la tête du service en arabe de la Sudan Radio Service à Nairobi (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse