Écrire Zimbabwe. Des déf. des droits humains tjs détenus malgré une décision de mise en liberté sous caution

AU 353/11, AFR 46/027/2011, 9 décembre 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 20 JANVIER 2012 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le 9 décembre, l’État a suspendu la décision rendue par un tribunal en faveur de la libération sous caution de trois défenseurs des droits humains liés au Projet de surveillance des médias pour le Zimbabwe et placés en détention. Ces personnes vont donc rester au centre de détention provisoire de Gwanda, dans la province du Matabeleland-Sud, pendant au moins sept jours supplémentaires. Le Projet de surveillance des médias pour le Zimbabwe prône la liberté d’expression et encourage un journalisme responsable au Zimbabwe. Deux employées du projet, Fadzai December et Molly Chimhanda, ainsi qu’un membre de l’organisation, Gilbert Mabusa, ont été arrêtés le 5 décembre au poste de police de Gwanda. Les autorités leur avaient demandé de se présenter au poste pour « répondre à des questions » concernant un rassemblement organisé par l’organisation en novembre. Tous trois se sont rendus au poste de police en compagnie de leur avocat et ont été inculpés d’infraction à la Loi relative à l’ordre public et à la sécurité, parce qu’ils auraient « participé à un rassemblement sans en demander l’autorisation à l’autorité compétente » et qu’ils auraient également enfreint la Loi relative à la codification et à la réforme du droit pénal en « distribuant du matériel susceptible de troubler l’ordre public ». Après leur comparution au tribunal, (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.