Écrire Ukraine. L’avocat Dimitro Karpenko, battu pour avoir demandé à voir un client

AU 324/11, EUR 50/016/2011, 14 décembre 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 25 JANVIER 2012. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le 17 août, l’avocat Dimitro Karpenko a été arrêté et torturé par la police à Tcherkassy, en Ukraine, après avoir demandé à voir un client. Lorsqu’il s’est plaint de son traitement, la police l’a accusé d’agression. Son procès a été fixé au 29 décembre. Le 17 août, Dimitro Karpenko s’est rendu au tribunal de Tcherkassy pour voir l’un de ses clients qui était détenu illégalement. Lorsque la police a tenté de quitter le bâtiment avec son client à bord d’un fourgon blanc banalisé, il a bloqué le portail et demandé à voir cette personne. L’enregistrement de vidéosurveillance montre trois policiers qui se saisissent violemment de Dimitro Karpenko, le plaquent au sol et le tirent, menotté, pour le faire monter dans le fourgon. Dimitro Karpenko a expliqué à des défenseurs ukrainiens des droits humains qu’il avait été emmené au poste de police de Tcherkassy et frappé pendant deux heures. Après sa remise en liberté, il a passé plus d’une semaine à l’hôpital car il souffrait d’une commotion cérébrale, de dommages hépatiques et de nombreuses ecchymoses. Le 18 août, il a déposé auprès du parquet de Tcherkassy une plainte pour le traitement qu’il a subi – démarche étayée par des preuves médicales. Le 30 août, le parquet a ouvert une information judiciaire concernant Dimitro Karpenko, au motif que celui-ci avait blessé deux des trois policiers qui (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse