Écrire Honduras. Les militants Andres Pavón et Cesar Adin Barraza, menacés

AU 360/11, AMR 37/008/2011, 13 décembre 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 24 JANVIER 2012. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le 5 décembre, deux membres de l’organisation de défense des droits humains CODEH ont été menacés par un inconnu dans le centre de Tegucigalpa. Le 5 décembre vers 19h15, les défenseurs des droits humains Andres Pavón et Cesar Adin Barraza ont arrêté leur camionnette au guichet d’une banque accessible en voiture, dans le centre de Tegucigalpa. Une camionnette bleue s’est garée à leurs côtés et le conducteur est sorti et s’est approché d’eux. L’homme a demandé aux passagers à l’arrière de la camionnette si Andres Pavón se trouvait à l’intérieur. Il a alors donné un coup sur la vitre du véhicule, du côté où était assis Andres Pavón et et lui a dit : « Vous êtes des bandits, vous défendez des criminels [...] vous pensez pouvoir rester impunis mais vous savez bien ce qui s’est passé avec La Tribuna. [En référence aux attaques dont auraient fait l’objet récemment des membres du personnel de ce journal.] L’homme a également menacé Cesar Adin Barraza, qui travaille avec Andres Pavón au Comité pour la défense des droits humains au Honduras (CODEH). Il lui a dit : « Je te connais toi, si je te revois je te bute » L’homme est retourné dans sa camionnette et n’est parti que quand un gardien de sécurité est intervenu. Andres Pavón bénéficie de Mesures de précaution (PC 196/09) émises par la Commission interaméricaine des droits de l’homme en (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.