Écrire Arabie Saoudite. Des manifestants détenus

AU 371/11, MDE 23/031/2011, 22 décembre 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 2 FÉVRIER 2012. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Une quinzaine d’hommes sont toujours détenus dans des postes de police de Riyadh, la capitale saoudienne, à la suite d’une manifestation qui s’est déroulée le 16 décembre. Il pourrait s’agir de prisonniers d’opinion, détenus uniquement pour avoir exercé de manière pacifique leurs droits à la liberté d’expression et de réunion. Ce groupe d’une quinzaine d’hommes figurait parmi les dizaines de personnes arrêtées le 16 décembre à la mosquée Al Rajihi, à Riyadh. Celles-ci s’étaient rassemblées pour protester contre la détention de certains de leurs proches, privés de liberté depuis des années sans inculpation ni jugement et accusés d’infractions liées à la sécurité. Amnesty International dispose de peu d’informations sur ces détenus et les circonstances de leur incarcération. Le 16 décembre vers 13 h 30, les forces de sécurité ont arrêté des hommes qui avaient commencé à se rassembler devant la mosquée. Par ailleurs, des agents de la police religieuse ont interpellé plusieurs femmes dans la partie qui leur est réservée à l’intérieur de la mosquée parce qu’elles participaient au sit-in. Selon les informations recueillies par Amnesty International, ces hommes et femmes ont été emmenés dans plusieurs postes de police de Riyadh. Beaucoup ont été relâchés le jour même ou les suivants. Le 21 décembre, toutes les femmes avaient, semble-t-il, été (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.