Écrire Action urgente. Bahreïn. Hassan Oun, un étudiant, détenu alors que des actes de torture ont été signalés.

AU 4/12, MDE 11/001/2012, 5 janvier 2012 Hassan Oun, étudiant de 18 ans accusé de rassemblement public illégal, aurait été victime d’actes de torture et d’autres mauvais traitements pendant sa détention dans un poste de police. Son frère vit dans la clandestinité et risque aussi d’être soumis à la torture et à d’autres formes de mauvais traitements s’il est arrêté. Hassan Oun, 18 ans, est étudiant à l’institut de technologie Shaikh Khalifa, dans le quartier de Busaiteen (nord de Manama, capitale de Bahreïn). Il a été arrêté le 3 janvier 2012 dans un garage du district voisin d’Arad, où il effectuait sa formation professionnelle. Plusieurs policiers en civil l’ont emmené dans un véhicule de police au poste de Samaheej, où il a été interrogé. Il a réussi à joindre ses proches par téléphone mais, lorsque des membres de sa famille se sont rendus au poste de police pour demander de ses nouvelles, on leur a répondu que personne de ce nom n’était détenu à cet endroit. La police leur a d’abord dit que Hassan Oun pouvait se trouver au parquet de Manama ou dans une prison. Lorsqu’ils ont indiqué que celui-ci les avait contactés depuis le poste, la police a admis qu’il y était détenu mais ne les a pas autorisés à le voir. Elle a affirmé disposer d’un mandat d’arrêt mais Hassan Oun a expliqué plus tard à un avocat que les agents qui l’avaient arrêté n’avaient produit aucun document de ce type. Le 4 janvier, Hassan Oun a été déféré au parquet, où il a été interrogé en présence d’un avocat. Il a alors déclaré que, lorsqu’il se (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.