Écrire Syrie. Vives craintes pour la santé du militant syrien Mohamed Anwar Dabbas.

AU 6/12, MDE 24/002/2012, 6 janvier 2012 Mohamed Anwar Dabbas, éminent militant syrien prônant des réformes, a été emmené par les forces de sécurité alors qu’il avait été hospitalisé après avoir été grièvement blessé pendant une manifestation, le 1er janvier 2012. On est sans nouvelles de lui depuis lors. Amnesty International est très inquiète pour son bien-être car elle ignore s’il bénéficie de soins médicaux adaptés. Mohamed Anwar Dabbas participait à une manifestation pacifique en faveur de réformes à Daraya, sa ville de résidence située près de Damas. Selon un témoin oculaire, les manifestants étaient rassemblés dans le centre-ville lorsque des tirs nourris ont débuté. Ces coups de feu étaient, semble-t-il, le fait d’au moins trois tireurs embusqués, qui ont blessé plus de 20 personnes. D’après le même témoin, Mohamed Anwar Dabbas – qui a été touché dans la partie haute du corps, non loin du cœur – a été le seul blessé grave. Mohamed Anwar Dabbas a été d’abord emmené dans un petit hôpital privé de Daraya, où les médecins ont expliqué à sa famille que les blessures étaient trop graves pour qu’ils puissent les traiter et que cet homme devait être opéré immédiatement par un spécialiste. Il a ensuite été transféré à l’hôpital national de Daraya, où les médecins ont commencé à le préparer pour l’opération, tout en envisageant de le transférer dans un hôpital plus important, à Damas, plutôt que d’attendre l’arrivée d’un spécialiste. Un membre de la famille de Mohamed Anwar Dabbas, présent à l’hôpital, a déclaré que des agents en (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir