Écrire Indonésie. Des musulmans chiites risquent de subir des attaques

AU 9/12, ASA 21/002/2012, 13 janvier 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 24 FÉVRIER 2012 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Des centaines de musulmans chiites indonésiens vivent dans un refuge temporaire depuis que leur village a été attaqué fin décembre par des groupes anti-chiites. Le 12 janvier, ils ont été forcés à retourner chez eux, malgré le risque de nouvelles attaques. Le 28 décembre 2011, la police du sous-district d’Omben a prévenu les responsables religieux chiites du village de Nangkrenang, dans le district de Sampang (île de Madura), que leur communauté allait être attaquée par des groupes anti-chiites. Malgré plusieurs demandes de protection, seuls un policier et un militaire étaient présents le 29 décembre au matin, lorsqu’une foule d’environ 500 personnes, certaines armées d’objets tranchants, est entrée dans le village. Selon des sources locales, les agents ne sont pas intervenus et se sont contentés de filmer les attaques au moyen de leurs téléphones portables. La foule a incendié un lieu de culte, un pensionnat et plusieurs habitations des environs. Vingt-cinq agents de la brigade mobile de la police (Brimob) sont arrivés sur les lieux une heure plus tard mais aucune mesure n’a été prise pour empêcher les attaques ni protéger la population. Une personne arrêtée pour sa participation présumée à l’attaque a été libérée depuis lors. Après les faits, quelque 335 villageois, dont au moins 107 enfants, ont été évacués vers (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.