Écrire Un jeune homme, Yong Vui Kong, risque d’être exécuté à Singapour.

Action complémentaire sur l’AU 296/09, ASA 36/001/2012, 16 janvier 2012 Yong Vui Kong, un jeune Malaisien condamné à mort à Singapour n’a heureusement pas été exécuté en 2011 comme on s’y attendait. Dimanche 15 janvier, des amis de celui-ci et des militants ont risqué une arrestation en se réunissant en public pour commémorer son anniversaire. L’élection présidentielle récente offre une nouvelle chance de demander que la vie de Yong Vui Kong soit épargnée. Dimanche 15 janvier 2012, des amis et des sympathisants de Yong Vui Kong se sont rassemblés au Speakers’ Corner de Hong Lim Park, à Singapour, pour célébrer son 24e anniversaire en avance. Les rassemblements de militants et de défenseurs des droits humains sont rares à Singapour, où la liberté de réunion pacifique est restreinte et la liberté d’expression limitée. Malgré cela, quelque 70 personnes se sont réunies ce dimanche pour marquer l’anniversaire de Yong Vui Kong et continuer à demander que sa vie soit épargnée. Yong Vui Kong n’a qu’un seul souhait à formuler pour son 24e anniversaire : celui d’une seconde chance, après avoir passé plus de la moitié de sa vie d’adulte dans le quartier des condamnés à mort. En juillet 2011, quelques mois après que la Cour d’appel de Singapour eut rejeté un nouveau recours formé contre la condamnation du jeune homme, celui-ci a écrit : « Pour moi, si demain est ma dernière nuit sur terre, je n’ai aucun choix en la matière. Je dois seulement faire face. Après tout, c’est moi qui ai commis une faute et je me suis repenti. Vous (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.