Écrire Etats Unis. Le comité recommande la grâce alors que l’exécution de Robert Gattis se profile

Action complémentaire sur l’AU 5/12, AMR 51/006/2012, 16 janvier 2012 Le Comité des grâces du Delaware a recommandé au gouverneur de commuer la peine capitale prononcée à l’encontre de Robert Gattis en peine de réclusion à perpétuité. Le gouverneur a jusqu’au 20 janvier, date programmée de l’exécution, pour décider de suivre ou non la recommandation. Robert Gattis, aujourd’hui âgé de 49 ans, est dans le couloir de la mort depuis près de 20 ans pour l’homicide de Shirley Slay, sa compagne pendant six ans. Les faits remontent à mai 1990. Le Comité des grâces du Delaware a examiné sa demande le 9 janvier 2012. Le 15, il a annoncé qu’il recommandait au gouverneur Jack Markell, à quatre voix contre une, de commuer la peine de mort prononcée à l’encontre de Robert Gattis en peine de réclusion à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle. Cependant, le gouverneur n’est pas obligé de suivre cette recommandation. Dans sa déclaration, le Comité a expliqué pourquoi ses membres s’étaient prononcés majoritairement en faveur de la grâce. En se fondant sur des éléments concernant le passé de Robert Gattis (voir au verso), le Comité a indiqué : « Nous acceptons le fait que, même si rien que la moitié des informations fournies au sujet de l’enfance de M. Gattis sont vraies, celui-ci a été persécuté physiquement, émotionnellement et sexuellement par des membres de sa famille qui avaient le devoir de prendre soin de lui. » Il a poursuivi ainsi : « Des pièces du dossier démontrent que M. Gattis s’est plaint de troubles (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.