Écrire Mexique. Réclamez une loi contre les disparitions forcées.

AU 11/12, AMR 41/003/2012, 17 janvier 2012 À partir du 19 janvier, les autorités et les législateurs de l’État du Nuevo León (nord du Mexique) examineront un projet de loi visant à ériger en infractions les disparitions forcées. Pour le Mexique, où 50 000 personnes ont été tuées et plusieurs milliers d’autres sont portées disparues depuis 2006, il s’agit là d’une occasion décisive de permettre aux personnes victimes d’enlèvement ou de disparition forcée d’obtenir véritablement justice. Cette semaine, les législateurs du Nuevo León (nord du Mexique) doivent examiner un projet de loi visant à faire figurer les disparitions forcées au nombre des infractions dans le Code pénal de l’État. Il est crucial que cette qualification soit conforme au droit international relatif aux droits humains et aux engagements pris en la matière afin de mettre en place des moyens juridiques efficaces pour lutter contre ces graves atteintes aux droits fondamentaux. Ces dernières années, les signalements de disparitions forcées imputables à des agents de l’État ont grimpé en flèche mais l’impunité reste la norme. Compte tenu de l’absence de qualification pénale, qui empêche de mener de véritables enquêtes et de poursuivre les fonctionnaires soupçonnés d’être impliqués dans la détention ou l’enlèvement de personnes, et du refus de fournir des informations sur le sort de celles-ci et l’endroit où elles se trouvent, il est extrêmement difficile de traduire en justice les responsables présumés, de localiser les personnes disparues et de veiller (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.