Écrire Philippines. Trois hommes peut-être victimes de disparition forcée

AU 13/12, ASA 35/001/2012, 18 janvier 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 29 FÉVRIER 2012 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Trois hommes sont portés disparus depuis le 3 janvier 2012, date à laquelle ils ont été vus pour la dernière fois à l’aéroport de Manille, alors qu’ils étaient emmenés, semble-t-il, par des agents du renseignement militaire. Le 3 janvier, après l’atterrissage à l’aéroport de Manille de leur vol intérieur en provenance de Zamboanga, Najir Ahung, Rasbi Kasaran et Yusoph Mohammad ont été appréhendés par des agents du renseignement militaire, selon une source locale crédible. Ces trois hommes – qui habitent la commune d’Al Barka, sur l’île de Basilan, actuellement en proie à un conflit – n’ont pas été vus ni entendus depuis lors. Amnesty International craint qu’ils ne soient détenus au secret par l’armée et qu’ils ne subissent des actes de torture et d’autres mauvais traitements. Selon leurs familles, ces trois agriculteurs étaient également enseignants dans une madrasa (école islamique). Ils étaient en transit à Manille pour se rendre au Qatar, où ils allaient poursuivre leurs études. Rasbi Kasaran et Yusoph Mohammad, tous deux âgés de 18 ans, vivent dans le village de Cambug, dans la commune d’Al Barka, où se trouve un camp du Front de libération islamique moro (MILF). Le 19 octobre 2011, leur village a été le théâtre d’affrontements entre ce groupe armé d’opposition et les forces spéciales de l’armée ; 19 militaires ont (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir