Écrire Honduras. La défenseure des droits humains Itsmania Pineda Platero en danger.

AU 22/12, AMR 37/001/2012, 24 janvier 2012 Une défenseure des droits humains et blogueuse hondurienne vivant à Tegucigalpa, la capitale du pays, a reçu des menaces de mort par téléphone et SMS. Sa vie pourrait être en danger. Itsmania Pineda Platero dirige l’association Xibalba, qui travaille sur des questions relatives à la sécurité publique et à la réinsertion des jeunes au Honduras. Cette femme possède également un blog personnel sur lequel elle publie des articles concernant divers sujets, tels que la liberté d’expression, le crime organisé et les jeunes. Le 6 janvier à 18 heures, elle a reçu un appel anonyme ; son interlocuteur lui a dit : « Nous allons te tuer sale chienne ». À 22 heures le même soir, elle a reçu un autre appel du même numéro ; bien que personne ne lui ait parlé, elle a entendu des voix d’hommes et un bruit qui ressemblait à une gâchette sur laquelle on appuie. Deux jours plus tard, à 12 h 27, Itsmania Pineda Platero a été menacée par SMS. Le message indiquait : « Ne joue pas avec le feu car même tes gardes du corps ne te sauveront pas [...] fais attention. » Le 9 janvier, à 8 h 26, elle a reçu un autre message de menace : « D’un moment à l’autre, on va te jeter au Crematorio [la décharge], on sera ton cauchemar. » Elle a expliqué à Amnesty International que ce SMS faisait référence à une décharge bien connue à Tegucigalpa, appelée El Crematorio, où des corps ont déjà été retrouvés par le passé. Itsmania Pineda Platero n’a pas de gardes du corps et les autorités devraient lui accorder (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse