Écrire Indonésie. Craintes persistantes pour une congrégation religieuse.

Action complémentaire sur l’AU 212/11, ASA 21/004/2012, 24 janvier 2012 La congrégation de l’église chrétienne indonésienne de Taman Yasmin craint pour sa sécurité depuis qu’elle a été victime des manœuvres d’intimidation de membres de groupes islamistes radicaux, le 22 janvier. Elle risque d’être de nouveau la cible d’actes similaires, voire d’agressions. Le 22 janvier vers 7 heures du matin, des membres de deux groupes islamistes radicaux – le Mouvement de réforme islamique et le Forum de communication islamique (FORKAMI) – se sont rassemblés à proximité de l’église et ont barré la route au moyen de branches d’arbre et de chaises en bois. Depuis que l’église a été fermée en 2008, les offices hebdomadaires se déroulent sur le trottoir, devant le bâtiment. Les membres de la congrégation sont ainsi continuellement victimes des protestations et des manœuvres d’intimidation de groupes radicaux. À la connaissance d’Amnesty International, aucune enquête n’a été ouverte sur les menaces qui les visent. Compte tenu des craintes pour sa sécurité, la congrégation avait décidé à l’avance d’organiser l’office du 22 janvier dans une maison, à 300 mètres environ de l’église. Des manifestants ont tenté d’intimider et insulté plusieurs membres qui s’y rendaient. À 9 heures, alors que l’office avait débuté depuis une trentaine de minutes, au moins 50 agents de la police administrative de la municipalité de Bogor (Satpol PP) sont arrivés sur les lieux. Peu après, des dizaines de manifestants se sont massés devant la maison en question pour (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.