Écrire Mexique . Maximino García Catarino, défenseur des droits des peuples indigènes risque un procès inique

AU 25/12, AMR 41/007/2012, 25 janvier 2012 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 14 MARS 2012. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Un défenseur des droits humains du peuple indigène na savi (ou mixtèque, de l’espagnol mixteco) a été arrêté par la police judiciaire de l’État de Guerrero (sud-ouest du Mexique). Il risque un procès inique. Maximino García Catarino, un membre de l’Organisation pour l’avenir du peuple mixtèque (OFPM) qui est censé bénéficier d’une protection gouvernementale sur ordre de la Cour interaméricaine des droits de l’homme, a été arrêté par la police judiciaire de l’État de Guerrero alors qu’il était en famille à son domicile, le 21 janvier dans l’après-midi. Selon une organisation non gouvernementale locale, les policiers n’ont pas produit de mandat d’arrêt ni expliqué les raisons de l’interpellation. Cependant, en conduisant Maximino García Catarino dans la ville d’Ayutla de los Libres, ils lui ont dit qu’un mandat d’arrêt lui avait été décerné pour l’homicide d’un homme du nom de Juan Teodoro García. Par ailleurs, ils lui ont demandé où se trouvaient d’autres Na Savi (Mixtèques) et d’autres dirigeants de l’OFPM. Maximino García Catarino ayant refusé de répondre, des policiers lui ont asséné des coups de poing et de pied sur tout le corps. Selon les avocats chargés de sa défense, la police et le parquet ont tardé à le faire comparaître devant un juge après son arrestation, ce qui est illégal. Amnesty International a recueilli des (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Solidarité avec la société civile hongroise

Alors que le gouvernement hongrois affiche tous les jours plus sont mépris pour les droits humains, il est urgent de soutenir les ONG dont Amnesty International Hongrie. Signez la pétition !