Écrire Behnam Zare (h), 18 ans

MDE 13/109/2007 - AU 230/07 Behnam Zare a été reconnu coupable d’un meurtre commis alors qu’il était âgé de quinze ans et risque d’être exécuté très prochainement, bien que l’Iran soit partie à la Convention relative aux droits de l’enfant et à d’autres traités internationaux interdisant expressément l’exécution de mineurs délinquants. Depuis son arrestation, Behnam Zare est détenu dans la prison d’Adelabad, à Chiraz, dans le sud-ouest du pays. Il risque d’être exécuté d’un moment à l’autre. Selon les informations reçues, le meurtre dont il est accusé a eu lieu le 21 avril 2005 : au cours d’une querelle avec un homme dénommé Mehrdad, Behnam Zare aurait brandi un couteau et l’aurait blessé au cou. Mehrdad est mort plus tard à l’hôpital. Behnam Zare a été arrêté le 13 novembre 2005 ; la 5e chambre du tribunal pénal du Fars l’a déclaré coupable d’assassinat et condamné en vertu du principe de qisas (« réparation »). Aux termes de l’article 206-b du Code pénal iranien, un homicide est qualifié d’assassinat « si le meurtrier commet intentionnellement un acte de nature à provoquer la mort, même si [le meurtrier] n’a pas l’intention de tuer ». L’affaire a été jugée en appel par la 33e chambre de la Cour suprême, qui a confirmé la peine prononcée ; elle est aujourd’hui entre les mains du Bureau de l’application des peines. Selon certaines informations, Behnam Zare ignorait qu’il avait été condamné à mort jusqu’à une récente visite de son avocat. Vers le 11 août, les proches de Behnam Zare ont été priés d’implorer le pardon de la famille (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.