Écrire Action rgente (suivi) : Soudan. Transfert de Bushra Gamar Hussein Rahma, un militant détenu

Action complémentaire sur l’AU 205/11, AFR 54/004/2012, 31 janvier 2012 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 13 MARS 2012. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le 22 janvier, Bushra Gamar Hussein Rahma, défenseur soudanais des droits humains, a quitté la prison de Kober, à Khartoum, et a été déféré au parquet général. Cela pourrait signifier qu’il va être libéré ou bien inculpé. Il s’agit donc d’un moment crucial pour faire pression sur les autorités. Bushra Gamar Hussein Rahma est détenu sans jugement à Khartoum, la capitale soudanaise, depuis son arrestation, le 25 juin 2011. Pourtant, les autorités soudanaises ont assuré l’année dernière que cet homme serait libéré ou inculpé le 9 octobre 2011. Elles continuent, semble-t-il, de l’empêcher de consulter son avocat au motif que l’enquête dont il fait l’objet n’est pas close. Bushra Gamar Hussein Rahma souffre de plusieurs problèmes de santé, notamment d’une pathologie cardiaque et d’un glissement discal apparu pendant sa détention à la prison de Kober. Depuis septembre 2011, il a observé deux grèves de la faim pour protester contre sa détention prolongée. Sa famille demeure préoccupée par son mauvais état de santé et ses conditions d’incarcération. Bushra Gamar Hussein Rahma est technicien en radiologie ; il est également le fondateur de l’Organisation pour les droits humains et le développement (HUDO), dont le siège est au Kordofan méridional. Avant cela, il a été directeur de l’Organisation pour le (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir