Écrire Philippines. Des hommes disparus seraient détenus par la police.

Action complémentaire sur l’AU 13/12, ASA 35/002/2012, 30 janvier 2012 Trois hommes portés disparus depuis le 3 janvier seraient actuellement détenus par la police dans un lieu inconnu, aux Philippines. Selon une source fiable, le 3 janvier, des agents du Service de renseignement ont appréhendé Najir Ahung, Rasdie Kasaran et Yusup Mohammad au terminal réservé aux vols intérieurs de l’aéroport de Manille, à leur arrivée de Zamboanga. Avant d’être emmenés, Yusup Mohammad a appelé sa mère depuis son téléphone portable pour lui dire qu’ils étaient arrivés à Manille et Najir Ahung a envoyé un SMS à un de ses proches. On est sans nouvelles d’eux depuis. Une source fiable a informé Amnesty International que ces trois hommes se trouvent actuellement dans un lieu inconnu aux mains d’agents du Service d’enquêtes criminelles et de détection des crimes de la police nationale philippine. On craint qu’ils soient détenus au secret et risquent d’être victimes de torture et d’autres mauvais traitements. Les trois hommes faisaient escale à Manille alors qu’ils se rendaient au Soudan pour suivre le Programme de langue arabe de l’université internationale d’Afrique. Najir Ahung est père de dix enfants ; il enseigne l’arabe dans une école islamique dans l’île de Basilan, dans le sud des Philippines. Rasdie Kasaran a un enfant et il enseigne également dans une école islamique. Bien que les militaires philippins nient généralement toute implication dans des affaires de disparition forcée, au cours des dernières années, Amnesty (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse