Écrire Albanie. Des familles Roms privées de toit

AU 34/12, EUR 11/002/2012, 2 février 2012 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 15 MARS 2012. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Environ 25 familles roms sont sans toit depuis que les autorités locales les ont obligées à démonter les abris dans lesquels elles vivaient à Tirana, la capitale albanaise. Au moins sept des 25 familles installées à proximité du lac artificiel de Tirana vivaient là depuis plusieurs années. Les 18 autres sont arrivées d’un quartier informel situé non loin de la gare ferroviaire à la suite d’attaques perpétrées par des hommes étrangers à la communauté rom, en février 2011. À l’époque, les autorités ont entrepris de rénover d’anciens baraquements militaires pour les y reloger mais, un an plus tard, les travaux n’ont toujours pas commencé (voir aussi l’AU 32/12, http://www.amnesty.org/fr/library/info/EUR11/001/2012/fr). Les 25 familles habitant aux abords du lac artificiel affirment que, le 21 janvier 2012, des représentants de la municipalité se sont rendus sur place et les ont informées verbalement qu’elles devaient partir. Trois jours plus tard, ces mêmes fonctionnaires sont revenus leur dire qu’elles devaient démonter leurs abris, sans quoi les autorités les détruiraient à l’aide de bulldozers, et s’en aller. Elles ont donc démoli leurs abris, en tentant d’en conserver les matériaux (voir la photo ci-dessus ; crédit : SHKEJ). Aucune solution de relogement ne leur a été proposée. Devant l’impossibilité de trouver un (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse