Écrire Israel. La vie de Khader Adnan, un palestinien en grève de la faim, menacée

AU 31/12, MDE 15/003/2012, 1er février 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 14 MARS 2012. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Khader Adnan mène une grève de la faim depuis le 18 décembre 2011 pour protester contre son placement en détention administrative, une pratique qui permet aux autorités israéliennes de détenir des personnes pour une durée indéterminée sans inculpation ni jugement. Des soldats israéliens ont arrêté Khader Adnan le 17 décembre 2011 chez lui, dans le village d’Arrabe, en Cisjordanie occupée, et l’ont envoyé au centre de détention de Kishon, en Israël, pour qu’il y soit interrogé. Cet homme affirme avoir été battu et maltraité au cours de l’interpellation et de l’interrogatoire. Selon ses avocats, il a annoncé qu’il entamait une grève de la faim au bout du premier jour d’interrogatoire, pour protester contre les mauvais traitements subis et ses conditions de détention. Il a été emmené à l’hôpital de la prison de Ramleh le 30 décembre 2011, sa santé s’étant dégradée à cause de cette grève. Il a perdu beaucoup de poids et n’accepte que de l’eau. L’organisation Médecins pour les droits de l’Homme a averti que la vie de cet homme est en danger. Khader Adnan a été déféré devant un tribunal militaire à Ofer le 10 janvier et s’est vu condamner à quatre mois de détention administrative ; l’ordre de détention avait été signé au préalable par un commandant militaire. Khader Adnan a décidé de poursuivre sa grève de la faim pour contester le verdict. Une (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse