Écrire Mexique. Norma Andrade, une défenseure des droits humains, poignardée chez elle

Action complémentaire sur l’AU 349/11, AMR 41/008/2012, 6 février 2012 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 19 MARS 2012 : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le 3 février, Norma Andrade a été attaquée à son domicile de Mexico par un inconnu armé d’un couteau. Sa sécurité, ainsi que celle de ses collègues et de sa famille, suscite de vives inquiétudes. Norma Andrade est co-fondatrice de Puissent nos filles rentrer à la maison (NHRC) – organisation mexicaine qui lutte contre l’impunité dans les affaires d’enlèvements et d’homicide de meurtres à Ciudad Juárez, dans l’État de Chihuahua. Le 3 février vers 9 heures du matin, elle a été agressée à son domicile de Mexico. Selon les informations recueillies par Amnesty International, ses petits-enfants se trouvaient avec elle lorsqu’elle a ouvert la porte à un inconnu, qui l’a poignardée. Malgré des coupures à la joue, elle a réussi à se défendre avant que son agresseur ne prenne la fuite. Norma Andrade, actuellement dans un état stable, est sortie de l’hôpital le 4 février dans l’après-midi. La Commission nationale des droits humains (CNDH) a demandé au ministère de l’Intérieur d’assurer la sécurité de cette femme et de garantir son intégrité, tout en veillant à ce qu’elle ne subisse pas de nouvelle agression. Il semble que les autorités du district fédéral protègent Norma Andrade et les membres de sa famille 24 heures sur 24 mais, faute de coordination avec les pouvoirs publics nationaux, on peut se demander (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir