Écrire Russie. La liberté d’expression en danger

AU 46/12, EUR 46/002/2012, 9 février 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 22 MARS 2012. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le droit à la liberté d’expression des lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres et intersexués (LGBTI) à Saint-Pétersbourg, en Russie, pourrait être gravement restreint en cas d’adoption d’un nouveau projet de loi. Une troisième audience consacrée à l’examen de ce texte doit avoir lieu dans les prochains jours devant l’Assemblée législative de la ville. Ce projet de loi prévoit d’imposer des amendes pour « les actions publiques visant à faire la propagande auprès de mineurs de la sodomie, du lesbianisme, de la bisexualité et du transgenrisme » ; s’il est accepté à l’issue de cette audience, le gouverneur de Saint-Pétersbourg le promulguera. Une telle loi aurait des conséquences néfastes sur la liberté d’expression et de réunion des LGBTI et empêcherait les jeunes LGBTI d’obtenir ou de partager des informations essentielles pour leur santé et leur bien-être, notamment au sujet des groupes sociaux, des réseaux de soutien et de la santé sexuelle et reproductive. Elle restreindrait aussi fortement les activités des organisations de défense des droits des LGBTI à Saint-Pétersbourg. Ce texte bafoue le droit à la liberté d’expression et de réunion, ainsi que celui à la non-discrimination et à l’égalité devant la loi. Ces droits sont garantis par des traités internationaux relatifs aux droits humains, auxquels la Russie est partie, tels (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

USA/Mexique : un accord risque de mettre des milliers de vies en danger

Les États-Unis et le Mexique envisagent de reconnaître ce dernier comme « pays tiers sûr » et empêcher ainsi tous demandeurs d’asile de demander protection aux États-Unis. Signez notre pétition