Écrire Brésil. Une communauté obtient un sursis.

Action complémentaire sur l’AU 294/11, AMR 19/004/2012, 15 février 2012 La communauté de Laranjeira Ñanderu a obtenu l’autorisation de rester sur ses terres ancestrales pendant l’examen du recours formé contre l’ordre d’expulsion qui lui a été adressé. Le 6 février, le troisième Tribunal fédéral régional, à São Paulo, a examiné le recours déposé contre l’ordre d’expulsion visant la communauté de Laranjeira Ñanderu et a suspendu cet ordre en attendant d’autres délibérations. Les juges n’ont pas fixé de date pour la prochaine audience. Cette communauté est autorisée à rester sur ses terres jusqu’à la conclusion de l’affaire. À l’extérieur du tribunal, le dirigeant indigène Faride a déclaré : « Ce verdict est formidable mais la situation reste incertaine ». Il a appelé la FUNAI (Fondation nationale de l’Indien) à terminer l’étude anthropologique qu’elle mène pour prouver que cette population a droit à ses terres ancestrales. Nos partenaires locaux nous ont demandé de continuer de militer dans cette affaire car l’ordre d’expulsion pourrait être à nouveau valable si le tribunal rejette l’appel. DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS CI-APRÈS, en portugais, en anglais ou dans votre propre langue : ? demandez que la FUNAI achève immédiatement son rapport déterminant l’étendue des terres ancestrales appartenant à la communauté de Laranjeira Ñanderu ; ? appelez les autorités à veiller à ce que cette population ait accès de manière adéquate aux services essentiels, y compris la (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.