Écrire Arabie Saoudite. Ali Agirdas, Sheikh Mastan et Hamza Abu Bakir risquent d’être exécutés

AU 50/12, MDE 23/003/2012, 15 février 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 28 MARS 2012. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Trois ressortissants étrangers déclarés coupables d’infractions liées à la drogue risquent d’être exécutés en Arabie saoudite, tandis que ce pays connaît une augmentation du nombre de mises à mort depuis le début de l’année. Deux autres hommes ont été exécutés le 14 février pour des infractions similaires. Ali Agirdas, un ressortissant turc, Sheikh Mastan et Hamza Abu Bakir, tous deux indiens, pourraient être exécutés à tout moment pour des infractions liées à la drogue. Ali Agirdas, 31 ans, a été arrêté le 24 février 2007 à Riyadh pour son implication supposée dans un trafic de drogue ; il a été déclaré coupable et condamné à mort par le tribunal général de la ville le 18 juin 2008. Le Conseil judiciaire suprême, présidé par le roi, examine actuellement le verdict et pourrait l’approuver d’un moment à l’autre. Lors de son interrogatoire, Ali Agirdas n’a pas pu bénéficier de l’assistance d’un avocat ou d’un interprète. Ce n’est que pendant le procès en appel que cet homme a pu être représenté par un avocat. Sheikh Mastan et Hamza Abu Bakir sont détenus à la prison de Dammam, dans la province de l’Est, en Arabie saoudite. Tous deux ont été interpellés en janvier 2004 pour détention de stupéfiants et condamnés à mort par un tribunal de Dammam en juin 2006. Nous ignorons presque tout concernant leur procès. Nous savons seulement que les peines (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Stop à la campagne de répression contre les ONG en Inde

Signez notre pétition pour faire savoir au Premier Ministre, Narendra Modi qu’il doit impérativement laisser Amnesty Inde, ainsi que les toutes organisations et militants, travailler librement pour le respect les droits humains.