Écrire Malawi. Un avocat, Ralph Kasambara, arrêté après sa libération sous caution

AU 49/12, AFR 36/001/2012, 15 février 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 28 MARS 2012. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Ralph Kasambara, ancien procureur général du Malawi, avocat et éminent détracteur du gouvernement, a été arrêté le 13 février à son cabinet de Blantyre. Inculpé d’agression, il a été libéré sous caution le 15 février. Quelques heures plus tard, il a été de nouveau arrêté à son domicile par des policiers en arme. Depuis 2011, de nombreux détracteurs réels ou supposés du gouvernement ont été la cible, à leur domicile ou à leur bureau, de raids effectués par plusieurs hommes qui les ont menacés ou agressés. Le 13 février, cinq hommes transportant un jerrycan d’essence se sont rendus au cabinet de Ralph Kasambara et ont demandé où il se trouvait. Deux se sont enfuis à l’arrivée des agents de sécurité. Les trois autres auraient alors admis, après que les agents de sécurité les y ont contraints par la force, que des représentants de l’État les avaient envoyés pour agresser Ralph Kasambara. La police est arrivée par la suite et a arrêté cet avocat, ses agents de sécurité et les trois hommes. Une fois au poste de police de Blantyre, Ralph Kasambara et les agents de sécurité ont été placés en détention et inculpés d’agression, avant d’être transférés à la prison de Chichiri, dans la même ville. Les trois hommes également arrêtés au cabinet ne seraient plus en détention ; ils auraient quitté le poste à bord d’un véhicule banalisé. Le 14 février, un (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse