Écrire Israel. Khader Adnan, un homme en grève de la faim, maintenu en détention

Action complémentaire sur l’AU 31/12, MDE 15/006/2012, 15 février 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 28 MARS 2012. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Un tribunal militaire israélien a rejeté le recours formé par le Palestinien Khader Adnan. Cet homme, qui mène une grève de la faim depuis le 18 décembre, avait fait appel après avoir reçu un ordre de détention administrative, qui expirera le 8 mai prochain. Sa vie est en danger. Le 13 février 2012, un tribunal militaire israélien a rejeté l’appel déposé par Khader Adnan contre sa détention administrative. Le tribunal a jugé que ce dernier devait rester en détention sans inculpation ni jugement pour toute la durée indiquée par l’ordre de détention administrative, soit quatre mois. Cet ordre expirera le 8 mai prochain mais il peut être renouvelé indéfiniment. L’audience s’est déroulée à l’hôpital Ziv à Safed, dans le nord d’Israël, où Khader Adnan se trouve actuellement, car celui-ci est très malade et ne peut pas se déplacer. Le juge a conclu que cet homme est responsable de sa santé et pourrait améliorer son état en cessant la grève de la faim. Après l’avoir emmené dans cinq hôpitaux et centre médicaux différents en huit jours, les Services pénitentiaires israéliens l’ont transféré le 6 février à l’hôpital Ziv. Bien que Khader Adnan ne soit pas dans l’hôpital d’une prison, il est toujours considéré comme un prisonnier et est constamment enchaîné à son lit sous la surveillance de gardes armés, ce qui (...)

Action terminée