Écrire Mexique. Un centre des droits humains perquisitionné au Mexique

AU 54/12, index : AMR 41/009/2012, 17 février 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 30 MARS 2012 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Les locaux du Centre des droits humains Juan Gerardi, à Torreón, dans l’État de Coahuila, dans le nord-est du Mexique, ont été perquisitionnés par des soldats et des policiers. Les défenseurs des droits humains qui y travaillent risquent de subir d’autres harcèlements. Dans la soirée du 9 février, des soldats ainsi que des policiers fédéraux et de l’État de Coahuila sont arrivés à bord de cinq véhicules au bureau du Centre des droits humains Juan Gerardi (Centro de Derechos Humanos Juan Gerardi), organisation catholique de défense des droits humains établie dans une église locale, dans la paroisse de San Judas Tadeo, à Torreón. Les agents des forces de sécurité sont entrés dans le bureau sans mandat et ont commencé à interroger deux membres du personnel sur leurs activités. Les militants des droits humains ont répondu aux questions et demandé les motifs de cette descente. Les membres des forces de sécurité ont répondu qu’ils recherchaient de la drogue, sur dénonciation anonyme. Lorsque les employés ont laissé entendre que les agents devaient demander la permission avant de fouiller la terrasse, un soldat leur a rétorqué : « Vous pensez vraiment qu’on va aller demander la permission… » Les soldats et les policiers ont continué de fouiller les lieux et d’interroger le personnel, demandant si l’un d’entre eux était (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.