Écrire Bangladesh. Les autorités tenues de se justifier au sujet de la détention de deux etudiants

Action complémentaire sur l’AU 47/12, ASA 13/002/2012, 20 février 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 2 AVRIL 2012. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Al Mukaddas et Mohammad Waliullah, deux étudiants bangladais qui militent en faveur de l’opposition, sont portés disparus depuis leur arrestation présumée par les forces de sécurité, le 4 février. Le 15 février, un tribunal a ordonné aux autorités de répondre d’ici au 7 mars aux allégations selon lesquelles ces deux hommes seraient détenus illégalement. Al Mukaddas (22 ans) et Mohammad Waliullah (23 ans), tous les deux membres du Camp des étudiants islamiques du Bangladesh, auraient été arrêtés le 4 février par des membres du Bataillon d’action rapide (RAB), une unité spéciale des forces de l’ordre, et de la section d’enquête de la police bangladaise. On est sans nouvelles d’eux depuis lors et on ignore où ils se trouvent. Dans un journal bangladais, le RAB a déclaré ne pas les détenir. Pourtant, des informations provenant de plusieurs sources ainsi que les fréquentes disparitions forcées qui auraient été orchestrées par le RAB ces derniers mois sèment le doute. Selon des allégations crédibles, le RAB est souvent impliqué dans l’enlèvement, la torture et l’exécution extrajudiciaire de personnes soupçonnées d’infractions pénales. Jusqu’à présent, il semble que les autorités n’aient pris aucune mesure pour déterminer où se trouvent Al Mukaddas et Mohammad Waliullah. Ces deux hommes risquent toujours (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Mariée de force, violée et condamnée à mort

Mariée de force, Noura Hussein a été violée par son mari. Elle l’a tué en légitime défense : le Soudan l’a condamnée à mort. Agissez pour elle : signez notre pétition