Écrire Egypte. George Ramzi Nakhla, un manifestant, maltraité en détention

AU 56/12, MDE 12/008/2012, 17 février 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 30 MARS 2012 : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. George Ramzi Nakhla a été arrêté le 6 février 2012 après avoir participé à une manifestation au Caire. Il subirait des mauvais traitements en détention et ne reçoit aucun traitement médical adapté. Amnesty International craint que cet homme soit un prisonnier d’opinion, interpellé uniquement pour avoir exercé son droit à la liberté de réunion pacifique. George Ramzi Nakhla, 22 ans, travaille dans une boutique de pièces détachées auto ; il est membre des « Jeunes du 6 avril », un mouvement de protestation en faveur de la démocratie, basé dans le centre du Caire. Il a été appréhendé le 6 février dernier vers 6 h 30 dans la rue Mohamed Mahmoud, qui mène au bâtiment du ministère de l’Intérieur. Cet endroit a été le théâtre de plusieurs affrontements entre des manifestants et les forces de sécurité à la suite d’un match de football au cours duquel plus de 70 supporteurs du club Al Ahly ont trouvé la mort. Selon certaines informations, George Ramzi Nakhla aidait à transporter les blessés jusqu’au centre de soins d’urgence situé près de la place Tahrir avant d’être arrêté. La police antiémeute l’a fait monter dans un véhicule blindé, juste après que les forces de sécurité ont rompu une trêve de trois heures conclue avec les manifestants et que la police antiémeute a commencé à jeter des bombes lacrymogènes sur la foule. Il a été emmené au (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse