Écrire Ukraine. Des demandeurs d’asile en détention cessent la grève de la faim

Action complémentaire sur l’AU 29/12, EUR 50/002/2012, 22 février 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 4 AVRIL 2012. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Des demandeurs d’asile et des migrants somaliens ont mené une grève de la faim pendant six semaines pour protester contre leur détention illégale et les mauvais traitements qu’ils auraient subis. Ils ont cessé cette grève le 17 février, après que le Service ukrainien de l’immigration leur a assuré qu’il réexaminerait leurs demandes d’asile. Des Somaliens et des Érythréens sont maintenus en détention illégalement dans un centre d’accueil pour migrants à Jouravitchi, dans la région de Volhynie (nord-ouest de l’Ukraine), près de la frontière. Après qu’Amnesty International, le Haut-Commissariat pour les réfugiés et Human Rights Watch ont publié des communiqués de presse concernant les coups et autres mauvais traitements qui seraient infligés à ces personnes dans le centre, la Commission présidentielle pour la prévention de la torture s’est rendue sur place pour rencontrer les détenus. Le Service ukrainien de l’immigration a assuré à ces derniers qu’il rouvrirait ses bureaux dans le district de Volhynie, qu’il accepterait les demandes de statut de réfugié et accorderait une protection adéquate. Néanmoins, aucune mesure dans ce sens n’a encore été prise. Aucun autre mauvais traitement n’a été signalé. Les personnes détenues dans le centre ont toutes ont été condamnées à des peines de prison allant jusqu’à un (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse