Écrire Zimbabwe. Une interdiction des ONG menace des vies

AU 57/12, AFR 46/003/2012, 22 février 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 4 AVRIL 2012. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le travail de 29 organisations non gouvernementales (ONG) risque d’être interrompu à Masvingo (Zimbabwe) car le gouverneur a ordonné la cessation de leurs activités. Nombre de ces organisations œuvrent auprès de personnes vivant avec le VIH/sida ou portent secours aux habitants de la province touchés par les fréquentes sécheresses. Le 14 février, le gouverneur de la province de Masvingo, Titus Maluleke, a convoqué une conférence de presse au cours de laquelle il a annoncé que 29 ONG nationales et internationales ne s’étaient pas enregistrées en temps voulu auprès de son bureau et que leurs activités allaient donc être suspendues. Certaines de ces ONG devaient initialement s’enregistrer en octobre 2011 mais, après négociations, le délai a été prolongé jusqu’au 31 décembre 2011. Cependant, plusieurs autres n’ont été informées de leur obligation d’enregistrement que le 14 février. Masvingo étant une province aride et sujette aux sécheresses, dont nombre d’habitants dépendent de l’aide humanitaire, notamment pour l’eau, la nourriture et les médicaments, la décision du gouverneur pourrait mettre en danger la vie de beaucoup de personnes. Aux termes du droit zimbabwéen, c’est le ministère du Service public, du Travail et de la Protection sociale et non le gouverneur de chaque province qui est chargé d’enregistrer les ONG et de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.