Écrire Brésil. 40 familles de la communauté menacée de Rio dos Macacos, risquent d’être expulsées

AU 63/12, AMR 19/005/2012, 24 février 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 6 AVRIL 2012. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Quarante familles appartenant à la communauté de Rio dos Macacos, au Brésil, sont régulièrement menacées par des membres des forces navales qui essayent de les chasser de leurs terres. Ces derniers ont détruit leurs maisons et les ont menacées avec des armes. Une quarantaine de familles vivant dans la municipalité de Simões Filho à Salvador, dans l’État de Bahia (Brésil), se battent pour leurs droits fonciers en tant que communauté quilombola (d’origine africaine). Elles vivent sur les mêmes terres depuis plus d’un siècle et pratiquent une agriculture de subsistance. Un avis d’expulsion leur a été adressé avant d’être suspendu temporairement. Il prendra finalement effet le 4 mars prochain. Tandis que le litige prend de plus en plus d’ampleur, les habitants de Rio dos Macacos se plaignent que des membres des forces navales lourdement armés entrent régulièrement dans la communauté, insultent les résidents, pénètrent dans les habitations sans permission et détruisent les récoltes et les maisons. Cette population affirme que des gardes armés contrôlent l’accès aux terres sur lesquelles elle est installée et empêchent des résidents d’entrer et de sortir. Ils interdisent également l’accès aux représentants du gouvernement chargés de réaliser l’étude nécessaire pour qu’un terrain soit officiellement reconnu comme quilombola. Un des (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse