Écrire Etats Unis. L’Alabama va exécuter Thomas Douglas Arthur, un homme de 70 ans

AU 65/12, index : AMR 51/017/2012, 27 février 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 29 MARS 2012. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Thomas Arthur, âgé de 70 ans, doit être exécuté le 29 mars dans l’État de l’Alabama pour un meurtre commis en 1982. Il a passé plus de 25 ans dans le couloir de la mort. Le 1er février 1982, la police a été appelée au domicile de Judy et Troy Wicker, dans le nord-ouest de l’Alabama. Troy Wicker, 35 ans, gisait mort, après avoir reçu une balle à l’œil droit. On a retrouvé quatre douilles sur le lieu du crime. Judy Wicker était étendue sur le sol, blessée, et avait du sang sur elle. Sa sœur, Teresa Rowland, était agenouillée à ses côtés. Judy Wicker a déclaré à la police qu’en rentrant chez elle, elle était tombée nez-à-nez avec un Afro-Américain, qu’il l’avait violée et qu’il avait abattu son mari. L’arme du crime n’a jamais été retrouvée. Judy Wicker a été inculpée du meurtre de son époux, avec pour mobile l’argent de son assurance. Elle a été reconnue coupable et condamnée à la réclusion à perpétuité. Thomas Douglas Arthur a été accusé d’avoir tiré sur Troy Wicker et a été inculpé de meurtre passible de la peine capitale, parce qu’il avait déjà été condamné pour meurtre. En 1983, il a été condamné à mort. Cette décision a été annulée en 1985 au motif que des éléments de preuve avaient été indûment retenus. Il a été condamné à la peine capitale au terme d’un nouveau procès, en 1987. Sa condamnation a de nouveau été annulée en 1990 pour le (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse