Écrire Honduras. Deux militants, Juan Chinchilla et Wilfredo Paz, menacés de mort

AU 66/12, AMR 37/003/2012, 27 février 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 9 AVRIL 2012. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Deux défenseurs des droits humains de la région du Bas-Aguán, au Honduras, ont été menacés de mort le 22 février. Wilfredo Paz est le porte-parole de l’Observatoire permanent des droits humains de l’Aguán, un groupe qui repère les violations des droits humains commises dans la région. Il appartient également au Front national de résistance populaire (FNRP). Juan Chinchilla est un militant du Mouvement unifié des pays de l’Aguán (MUCA), qui défend les droits fonciers des paysans dans le cadre des conflits de propriété actuels. L’Observatoire et le MUCA travaillent ensemble sur un certain nombre d’initiatives et ont tous les deux participé à l’organisation de la réunion internationale de solidarité avec l’Aguán, qui s’est tenue du 17 au 20 février. Cet événement a fortement attiré l’attention des médias sur la situation des droits humains dans l’Aguán. Le 22 février au matin, Wildredo Paz a reçu par texto la menace suivante, adressée à Juan Chinchilla : « Vous savez lire correctement ? Juan Chinchilla. Votre nom est sur la liste, on veut votre tête. Vous êtes en train de faire des choses que vous ne devriez pas faire, mais on va vous chercher comme vous cherchez le socialisme. » Bien que le nom de Wilfredo Paz n’ait pas été cité dans le message, il se sent aussi visé parce que le texto a été envoyé sur son téléphone et qu’il a déjà (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.