Écrire Corée du nord. Craintes pour la sécurité d’au moins 9 nord-coréens, victimes de retour forcé

AU 68/12, ASA 24/002/2012, 28 février 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 10 AVRIL 2012 À KIM JUNG-UN, COMMANDANT SUPRÊME DE L’ARMÉE POPULAIRE CORÉENNE. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Au moins neuf Nord-Coréens auraient été renvoyés de force par les autorités chinoises en Corée du Nord, où ils risquent fortement d’être victimes de détention arbitraire, de torture et autres mauvais traitements ou de disparition forcée, d’être soumis au travail forcé ou d’être exécutés. D’autres Nord-Coréens actuellement en détention en Chine risquent également d’être renvoyés de force dans leur pays d’origine. Selon les médias et les organisations disposant de contacts en Chine et en Corée du Nord, les autorités chinoises auraient renvoyé neuf Nord-Coréens dans leur pays d’origine à la mi-février. Les Nord-Coréens ne peuvent pas se rendre à l’étranger sans une autorisation de l’État et quitter le pays est presque impossible pour eux, ce qui bafoue le droit de chacun à quitter son propre pays. Pourtant, chaque année, des milliers d’entre eux gagnent illégalement la Chine en dépit des risques importants qu’ils courent. En effet, les autorités chinoises considèrent tous les Nord-Coréens sans papiers comme des migrants économiques et les renvoient de force dans leur pays lorsqu’elles les appréhendent. Les personnes quittant le pays sans autorisation s’exposent à de lourdes sanctions et risquent notamment la détention arbitraire, la torture, voire l’exécution. En janvier, les (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.