Écrire Bahreïn. Libération de trois manifestants.

Action complémentaire sur l’AU 53/12, MDE 11/016/2012, 7 mars 2012 Trois manifestants arrêtés le 14 février 2012 à Bahreïn font partie d’un groupe de détenus libérés sous caution. Ils avaient été interpellés lors d’une manifestation marquant le premier anniversaire du début des troubles qui ont secoué le pays. En revanche, les militants Naji Fateel et Abdullah Abdulkarim al Fardan, et le blogueur Hassen Jaber sont maintenus en détention. Amin Jaffar Swar, 22 ans, Mutaher Saeed Taher Ahmed, 18 ans, et Mohammed Makky, 22 ans, ont été arrêtés le 14 février dernier dans le district de Seif, à Manama. Ils se rendaient en voiture au rond-point du CCG (également appelé rond-point de la Perle), en pleine manifestation de commémoration. Ils ont confié à Amnesty International qu’au moment de leur interpellation, des policiers les ont frappés à la tête et dans le dos avec une matraque et leur ont donné des coups de pied alors qu’ils étaient étendus par terre. Ils ont ajouté qu’on les a emmenés dans une tente dans un poste de police de Manama plusieurs heures avant le début de leur interrogatoire, et qu’ils ont alors reçu des coups de matraque au cou et dans le dos. Après l’interrogatoire, on les a conduits à la prison de Dry Dock, toujours à Manama. Ils ont été officiellement inculpés de « participation à un rassemblement illégal ». Mutaher Saeed Taher Ahmed, Amin Jaffar Swar et Mohammed Makky ont été libérés après avoir versé une caution s’élevant à environ 400 euros. Le premier a été relâché le 21 février, les deux autres (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.