Écrire Azerbaidjan. La police roue de coups des manifestants pacifiques

AU 79/12, EUR 55/003/2012, 8 mars 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 19 AVRIL 2012. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Une manifestation pacifique organisée le 6 mars dans la capitale azerbaïdjanaise, Bakou, a été dispersée avec violence par la police, qui a frappé cinq jeunes militants pendant et après ce rassemblement, déclenché par des informations selon lesquelles deux prisonniers d’opinion avaient été frappés lors de leur transfert vers une nouvelle prison. Jabbar Savalan et Dayanat Babayev ont été roués de coups quand ils ont été arrêtés avec 14 autres manifestants et un journaliste, lorsque la police a dispersé avec violence une manifestation organisée dans le centre de Bakou. Les militants ont été conduits au poste de police du 28e district de Yasamal, où un autre militant, Majid Marjanli, a été frappé par les policiers qui l’interrogeaient. Selon des témoins oculaires, les policiers ont utilisé une arme envoyant des décharges électriques contre Abulfaz Gurbanly, 29 ans, président d’un mouvement de jeunes de l’opposition, avant de le frapper à coups de pied et de poing, alors qu’il se trouvait dans une cellule de détention en compagnie d’autres prisonniers. Il a plus tard expliqué que les policiers l’avaient ensuite transféré dans une autre cellule, où ils lui ont de nouveau administré des décharges électriques et ont continué à le frapper. Il avait tenté de discuter avec un policier qui avait asséné à une manifestante, Beyin Hasanli, un (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.