Écrire Soudan. Arrestation d’une enseignante et militante soudanaise Jalila Khamis Koko,

AU 84/12, AFR 54/014/2012, 16 mars 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 27 AVRIL 2012 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le 15 mars à Khartoum, capitale du Soudan, des individus sont venus chercher chez elle Jalila Khamis Koko, enseignante et membre du Mouvement populaire de libération du Soudan - Nord (MPLS-N). Elle est détenue au secret depuis lors et risque fortement d’être torturée ou soumise à d’autres formes de mauvais traitements. Jalila Khamis Koko a été arrêtée chez elle par un groupe d’hommes non identifiés jeudi 15 mars, à 2 h du matin. Son mari s’est rendu dans la journée au siège du Service national de la sûreté, qui a reconnu détenir Jalila Khamis Koko et aurait indiqué qu’elle avait été arrêtée en raison de son action en tant que militante et membre du MPLS-N. Jalila Khamis Koko est détenue au secret sans possibilité d’entrer en contact avec un avocat ou sa famille. Jalila Khamis Koko est nubienne et membre du Mouvement populaire de libération du Soudan - Nord (MPLS-N). Le berceau de l’ethnie nubienne se trouve dans l’État soudanais du Kordofan méridional. L’arrestation et le placement en détention de cette femme coïncident avec l’interpellation par les autorités soudanaises d’intellectuels, de militants et d’autres personnes appartenant à l’ethnie nubienne. Les autorités soupçonnent ces personnes d’appartenir au MPLS-N, parti politique soudanais interdit. Le Service national de la sûreté et du renseignement a également procédé à (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.