Écrire Serbie. Des familles roms risquent à tout moment d’être expulsées de force

AU 85/12, EUR 70/007/2012, 19 mars 2012 ENVOYEZ VOS APPELS LE PLUS TÔT POSSIBLE, AVANT LE 30 AVRIL 2012, À : (Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. À partir du 19 mars, environ 1 500 Roms risquent à tout moment d’être expulsés de force de leurs habitations à Belville, un quartier informel de Belgrade, la capitale serbe. Ces personnes n’ont pas reçu d’informations concernant leur réinstallation et elles pourraient être relogées dans des conditions précaires ou laissées sans domicile. L’évacuation de ce quartier informel a été annoncée la première fois en mars 2010 par les autorités de Belgrade, qui avaient déclaré que la plupart des habitants du quartier informel de Belville seraient expulsés afin de permettre la construction de voies d’accès à un nouveau pont sur la rivière Save. Les autorités n’avaient mené aucune véritable consultation auprès des habitants et n’avaient prévu aucune solution de relogement. Cependant, à la suite d’un important travail de campagne de la part d’Amnesty International et d’organisations non gouvernementales locales de défense des droits humains, le projet d’expulsion avait été suspendu. Un travail de pression continu avait permis de persuader la Banque européenne d’investissement, qui cofinance le projet de pont sur la Save, que cette expulsion devait être conforme aux normes internationales. En avril 2011, les autorités de Belgrade, avec l’aide de la Banque européenne d’investissement, ont organisé une rencontre avec les (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.