Écrire Jelil Ghanilou (h) ...

...Personnes libérées : Esmail Javadi (h), journaliste, 31 ans ; Ebulfezl Alilu (h) ; Ramin Sadeghi (h) ; Qahreman Qanbarpour (h) ; Adel Allahverdipour (h) ; Safar Ali Khoini (h) ; Jafar Haqnazari (h ; Tous défenseurs des droits culturels et linguistiques de la minorité azérie MDE 13/035/2008 - Action complémentaire sur l’AU 61/07 (MDE 13/027/2007, 9 mars 2007) et sa mise à jour (MDE 13/067/2007, 7 juin 2007) Toutes les personnes nommées ci-dessus, à l’exception de Jelil Ghanilou, ont été libérées. Safar Ali Khoini a été libéré le 11 mars 2007, après avoir versé une caution équivalente à environ 224 000 euros. On ignore s’il a été inculpé ou jugé. Esmail Javadi et Ebulfezl Alilu ont été libérés respectivement le 12 mars et le 30 avril, un juge ayant prononcé un non-lieu dans le cas de poursuites engagées contre eux. Ramin Sadeghi a été libéré le 15 mars 2007. Cependant, il a été condamné le 20 octobre 2007 par la 14e chambre du tribunal révolutionnaire d’Ardebil à recevoir 50 coups de fouet et à payer une amende d’à peu près 224 euros. On ne sait pas si sa peine de flagellation a été appliquée. Qahreman Qanbarpour, Adel Allahverdipour et Jafar Haqnazari ont également été libérés. Amnesty International ne dispose d’aucune autre information à leur sujet. Le militant Jelil Ghanilou, qui œuvre en faveur des droits culturels et linguistiques des Azéris d’Iran, continue de subir des actes de torture et des interrogatoires, alors qu’il a déjà été placé en détention et interrogé à maintes reprises pendant six mois, au cours (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.