Écrire Guinée Equatoriale. Inculpation d’un défenseur des droits humains Dr Wenceslao Mansogo Alo

Action complémentaire sur l’AU 75/12, AFR 24/005/2012, 22 mars 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 3 MAI 2012 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Wenceslao Mansogo Alo, arrêté pour des motifs qui semblent être d’ordre politique, a été inculpé d’infractions relatives au décès d’une patiente dans son dispensaire. Ces charges sont apparemment liées à son travail en faveur des droits humains et à ses activités politiques. Wenceslao Mansogo Alo, médecin et militant politique, a été inculpé le 12 mars de négligence professionnelle et mutilation d’un corps. Aucune date n’a encore été fixée pour le procès. Cet homme n’a pas été maltraité en prison et peut recevoir les visites de son épouse et de ses avocats. Le juge d’instruction, dont la décision a été différée, a rejeté le 28 février le recours formé par l’avocat de Wenceslao Mansogo Alo pour demander la libération de celui-ci au motif qu’il n’avait commis aucune infraction. La requête a ensuite été transmise au parquet provincial, à Bata, puis au président de la cour d’appel de Bata, qui l’a rejetée le 7 mars. La défense disposait alors de cinq jours pour annoncer son intention éventuelle de saisir la Cour suprême. Après avoir consulté Wenceslao Mansogo Alo, ses avocats ont décidé de ne pas le faire. Compte tenu de la nature politique de l’affaire, ils doutaient qu’un nouveau recours puisse être examiné de manière impartiale et pensaient qu’il ne ferait que prolonger l’incarcération sans inculpation de leur client. (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir