Écrire Bahrein. Les peines de 14 militants vont être revues

Action complémentaire sur l’AU 139/11, MDE 11/019/2012, 30 mars 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 11 MAI 2012. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. La Cour de cassation de Bahreïn s’apprête à réviser les condamnations et les peines prononcées contre 14 militants de l’opposition. Amnesty International demande la libération immédiate et inconditionnelle de ces personnes. La Cour de cassation de Bahreïn s’apprête à réviser les condamnations et les peines prononcées contre 14 militants de l’opposition : Hassan Mshaima, Abdelwahab Hussain, Abdulhadi al Khawaja, Abdel Jalil al Singace, Mohammad Habib al Miqdad, Abdel Jalil al Miqdad, Saeed Mirza al Nuri, Mohammad Hassan Jawwad, Mohammad Ali Ridha Ismail, Abdullah al Mahroos, Abdul Hadi Abdullah Hassan al Mukhodher, Ebrahim Sharif, Salah Abdullah Hubail al Khawaja et Al Hur Yousef al Somaikh. Ces personnes, ainsi que sept autres militants de l’opposition bahreïnite qui ont été jugés par contumace, avaient été déclarées coupables le 22 juin 2011 par le Tribunal de première instance pour la sûreté nationale, une juridiction militaire. Les 14 personnes citées, qui étaient présentes au procès, ont été condamnées à des peines allant de deux ans d’emprisonnement à la réclusion à perpétuité pour des charges telles que la « mise en place de groupes terroristes en vue de renverser la monarchie et de modifier la Constitution ». Le 28 septembre 2011, lors d’une audience qui n’a duré que quelques minutes, la Cour (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Nicaragua : justice pour Amaya et les autres activistes persécutés

Amaya Coppens, une belgo-nicaraguayenne, et d’autres étudiants sont victimes de la répression du gouvernement. Signez la pétition !