Écrire Guatemala. Un syndicaliste tué, d’autres en danger

AU 95/12, AMR 34/002/2012, 30 mars 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 11 MAI 2012 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Un dirigeant syndicaliste a été abattu le 24 mars dernier à Guatemala, en même temps que trois autres hommes. Il est possible qu’il ait été visé en raison de ses activités syndicalistes. D’autres membres du syndicat sont peut-être en danger. Luis Ovidio Ortíz Cajas a été abattu le 24 mars 2012 vers 20 h 30, alors qu’il se rendait à pied dans une boutique près de chez lui à Guatemala, la capitale du pays. Il était chargé des relations publiques au sein du Comité exécutif du Syndicat national des professionnels de la santé (SNTSG). Des hommes jouaient aux cartes devant le magasin. Au moment où Luis Ovidio Ortíz Cajas s’apprêtait à entrer, un jeune homme est sorti d’une berline blanche et a commencé à tirer sur lui et sur les joueurs avec un revolver 9 mm, d’après un contact sur place. Une autre source a affirmé que Luis Ovidio Ortíz Cajas a reçu huit balles, deux dans la tête et six dans la poitrine. Les autres hommes victimes de cette agression sont Bildave Santos Barco, paysan, qui a reçu deux balles dans la tête et est mort sur le coup, Fredy Leonel Estrada Mazariegos et Oscar Alexander Rodríguez Lima. Ces deux derniers sont décédés par la suite à l’hôpital. Deux autres hommes ont également été blessés. Le syndicat dont Luis Ovidio Ortíz Cajas était membre lutte depuis de nombreuses années contre la corruption qui règne dans (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir